Portail    |    Sommaire
 

 

EMIG C. Christian
BrachNet
20, rue Chaix
F-13007 Marseille

* Directeur de Recherches
Honoraire CNRS

 

 

Références

 

Annexes

Liste d'ascendance
d'Auguste Bartholdi

Liste de descendance
de Veit Bartholdi

Arbre généalogique
de Veit Bartholdi

 

 

Citation

 

 

 

Version

 

Les ascendances du célèbre sculpteur colmarien Auguste Bartholdi

 

Christian C. Emig

[Résumé]            

Version            

   

Frédéric Auguste Bartholdi [1], né le 2 août 1834 à Colmar et décédé le 4 octobre 1904 à Paris, est un sculpteur mondialement connu par ses œuvres, dont la Statue de la Liberté à New-York (USA) (Fig. 1). Pourtant, ses origines familiales sont rarement évoquées dans ses nombreuses biographies, probablement parce que méconnues. La seule généalogie importante de la famille Bartholdi a été publiée par Romane-Musculus en 1967 : nombre de données ont été reprises dans ce travail notamment pour la période allemande. Les Bartholdi forment une importante famille protestante, luthérienne, fortement engagée dans l’église ; elle comprend nombre de pasteurs et d’épouses de pasteur. Beaucoup sont aussi engagés dans les diverses structures ecclésiales. Auguste Bartholdi, bien que franc-maçon, s’est marié aux USA dans une église luthérienne.

Fig. 1. Portrait d'Auguste Bartholdi

Veit Barthold (qui deviendra ultérieurement Bartholdi [2]) est né vers 1578 à Monheim am Rhein (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), situé entre Düsseldorf et Cologne en Allemagne. Après des études de théologie, il devient diacre à Heideck (Bavière) et se marie en 1600 avec Walburga Döderle à Weißenburg im Nordgau (aujourd’hui Weißenburg in Bayern ; Fig. 2). Puis, il est nommé pasteur luthérien à Aberzhausen (canton de Heideck) à une vingtaine de km de Weissenburg (Romane-Musculus, 1967). Trois enfants y naîtront.

Le cadet, Veit Bartholdi le jeune (1608-1671) devient tailleur à Francfort-sur-le-Main ; il épouse Anna Margaretha Heck (1610-1666) et ils auront 9 enfants (voir Annexes). Selon les recherches faites par Michel Ittel (Horbourg), son fils Wilhelm Bartholdi (Barthold ou Bertoldt), né en 1637 à Francfort-sur-le-Main (décédé vers 1690), fut le 6e pasteur de la commune luthérienne d’Höringhausen, de 1664 à 1683. Destitué en 1683, il devint « Adjunkt » de son beau-père Gerlach Welcker, pasteur luthérien à Oberhörlen, à environ 80 km dans le SW de Höringhausen [3] (Fig. 2).

À cette époque, la région de Francfort, en  Hesse du Sud, était luthériennne, alors que celle de Kassel (Hesse du Nord) était réformée d’obédience zwinglianiste. Or, Höringhausen se situait à la limite de ces deux régions. Le changement de seigneurie de ce village entraîna le passage à la religion réformée avec le renvoi du pasteur luthérien. Romane–Musculus (1967) indique lui qu’il a été suspendu en 1683 pour avoir négligé de publier les bans pour le mariage de sa fille.

Fig. 2. Lieux en Allemagne et en Alsace concernant la famille Bartholdi, cités dans ce travail.

Wilhelm et son épouse Anna Catharina Welcker (1645->1690) auront 8 enfants. Deux de ces enfants sont partis s’installer en Alsace : l’arrière-arrière-grand-père du sculpteur, Johann Georg Bartholdi (1673-1733), y est venu comme pasteur, d’abord à Soultz-sous-Forêts, puis à Wissembourg. Il était accompagné par son frère Hans Adam (1684-1734).

1 - Hans Adam Bartholdi, chirurgien et « Kirchschaffner » (receveur des revenus ecclésiastiques), est né le 31 juillet 1684 à Oberhörlen et décédé le 2 décembre 1734 à Soultz-sous-Forêts. Il épouse en premières noces Anna Maria Seger qui décède le 3 août 1725 à Soultz-sous-Forêts, avec 8 enfants ; ensuite, il se remarie avec Maria Elisabeth Brückner (~1706-1735), avec 4 enfants. Elle meurt en couches d’un enfant mâle, posthume à son père, le 14 mars 1735 à Soultz-sous-Forêts.

2 - Johann Georg Bartholdi, pasteur, est né vers 1673 à Höringhausen et décédé le 7 juillet 1733 à Wissembourg. Il fait ses études de théologie à Strasbourg et devient pasteur à Soultz-sous-Forêts de 1707 à 1713, puis à Wissembourg de 1713 à 1733. Il se marie le 7 août 1703 à Wissembourg avec Maria Margaretha Schönlaub (1654-1711), dont il est le troisième époux ; elle est originaire de Landau in Pfalz (Fig. 2) et décède à Soultz-sous-Forêts le 12 avril 1711. Ensuite, il se remarie le 12 janvier 1712 à Wissembourg avec Maria Dorothea Boell ou Böll(1691-1737), fille de Johann Caspar Boell (~1643-1711) [4] et d'Eva Magdalena Lehr. 8 enfants naissent, tous à  Wissembourg :

  1. Johann Georg Bartholdi, né le 17 janvier 1713 à Soultz-sous-Forêts, est décédé le même jour.
  2. Friedrich Wilhelm Bartholdi, né le 17 septembre 1715, est pasteur. Il se marie avec Maria Dorothea Musculus le 7 avril 1739 à Wissembourg.
  3. Luisa Catharina Bartholdi, née le 22 mai 1716 et décédée le 4 février 1742, à Wissembourg, se marie avec Frantz Heinrich Musculus le 11 janvier 1735 à Wissembourg. Trois enfants naissent, à Wissembourg : Friedrich Wilhelm le 10 février 1736, Heinrich Philipp, le 23 février 1738 et Johann Georg, le 3 mars 1740.
  4. Johann Georg Bartholdi est né le 9 mars 1718 et décédé le 20 avril 1753 à Wissembourg. Il se marie avec Anna Elisabeth Fischer.
  5. Johann Philipp Bartholdi est né le 16 novembre 1719 et décédé le 31 mars 1720 à Wissembourg.
  6. Georg Philipp Bartholdi est né le 8 mars 1721. Il se marie le 4 novembre 1749 à Wissembourg avec Catharina Margaretha Müller qui y décède le 22 décembre 1754. Ensuite, il épouse Christina Maria Sophia Heinhold (1737-1759) en 1758, et un enfant nait à Wissembourg : Philipp Jacob qui décède le jour de sa naissance, le 31 décembre 1758 et sa mère le 10 janvier 1759. Il se remarie  avec Christina Rosina Vigelius le 21 avril 1761 à Wissembourg. Deux enfants naissent dans cette ville : Catharina Elisabeth, le 26 mars 1762 ; Johann Philipp, négociant, le 26 août 1763. Enfin, il épouse en quatrièmes noces Margaretha Salome Müller le 22 septembre 1788 à Wissembourg.
  7. Egidius Franciscus Bartholdi (ci-dessous).
  8. Christian Bartholdi est né le 13 janvier 1728 et décédé le 15 juillet 1802 à Uhrwiller (Fig. 2). Il se marie avec Sophia Charlotta Margaretha Wagner (1741-1764), fille de Johann Hermann Wagner le 10 septembre 1760 à Rothbach. Il se marie ensuite avec Catharina Dorothea Barth, fille de Johann Georg Barth et d'Elisabeth Kolb, le 8 août 1769 à Uhrwiller. Naissent de ces unions, respectivement deux (dont Georg Karl [5]) et neuf enfants, dont sept meurent en bas-âge.

f. Egidius Franciscus Bartholdi, pharmacien, Rathsbesitzer, a été baptisé le 22 mai 1723 à l’Eglise (protestante) St. Johannes à Wissembourg. Il est décédé le 22 octobre 1787 à Colmar. Il se marie à Colmar avec Maria Ursula Sonntag (1730-1807), fille de Johann Carl Sonntag et de Maria Margaretha Sonntag le 9 juin 1755 à Colmar. Le grand-père du beau-père Engelhardt Sonntag est originaire de Emmendingen (Fig. 2). Ils ont sept enfants dont seuls deux survivront à l’âge adulte.

1) Johann Carl Bartholdi, branche aînée, est médecin, né le 13 juillet 1756 et décédé le 3 février 1830, à Colmar. Il se marie avec Anna Dorothea Meyer (1765-1817), fille de Stephan Meyer (1723-) et d'Anna Catharina Schmucker (1730-), à Sundhoffen le 28 février 1791. L’ancêtre Stephan Meyer est originaire de Colmar. Le couple n’aura qu’un enfant.

  1. Johann Carl Bartholdi, propriéraire, est né le 20 décembre 1791 et décédé le 16 août 1836 à Colmar. Il se marie le 3 décembre 1829 à Ribeauvillé (C avec Augusta Charlotte Beysser (1801-1891), fille de Simon Beysser (1762-1829), ancien maire, et de Johanna Catharina Margaretha Graff (1765-1825). L’ancêtre Nicolaus Beysser était professeur de mathématiques à Francfort-sur-le-Main (Hesse) ; son fils Johann Andreas (~1640-1713) est venu en Alsace où il se marie le 16 juin 1661 à Hunawihr avec Anna Margaretha Winter, puis le 8 janvier 1709 à Ribeauvillé avec Anna Maria Cottel (Fig. 3).
    1. Jean Charles Bartholdi, avocat et éditeur, célibataire, est né le 1 novembre 1830 à Colmar et décédé le 8 avril 1885 à Vanves (92), après avoir été interné à l’hôpital psychiatrique.
    2. Frédéric Auguste Bartholdi est né le 24 septembre 1831 à Colmar et décédé le 2 avril 1832.
    3. Frédéric Auguste Bartholdi, sculpteur, né le 2 août 1834 à Colmar et décédé le 4 octobre 1904 à Paris. Il se marie avec Jeanne Emilie Bayeux de Puysieux (1829-1914) le 15 décembre 1876 à Newport (Rhode Island, USA), d’abord civilement puis le 20 décembre religieusement dans une église luthérienne. Ils n'ont pas eu d'enfant.

Fig. 3. Ascendance directe d'Auguste Bartholdi.

[Cliquez sur l'arbre pour l'agrandir]

2) Jacob Friedrich Bartholdi, la branche cadette, est né le 30 janvier 1763 à Colmar, et décédé le 1 novembre 1844 à Paris. Il se marie avec Catharina Elisabeth Söhne (1767-1834) le 23 octobre 1787. Il est banquier, industriel, conseiller général de la Seine, président de la Compagnie Royale d'assurances.

  1. Marie Elisabeth Bartholdi, née le 2 octobre 1789 et décédée le 15 janvier 1858 à Paris, épouse en premières noces Sigismund de Berckheim (1775-1819), fils de Philipp de Berckheim (1731-1812) et d'Octavia de Glaubitz (1750-1821), à Paris le 18 mai 1816 ; les deux enfants issus de ce mariage meurent en bas-âge. Puis, elle se marie en secondes noces en 1827 avec Adolphe de Boubers-Abbeville (1791-1861), fils de François de Boubers-Abbeville et de Cunégonde de Folard (1765-1842). Deux filles naissent de ce mariage :
    1. Clémentine de Boubers-Abbeville, née en 1828 et décédée en 1861, épouse le 15 mai 1852 Paul de Bussierre (1827-1910).
    2. Marie Agnès de Boubers-Abbeville, née le 19 mai 1832 et décédée le 22 août 1904, épouse le 9 avril 1856 Charles Law de Lauriston (1825-1909).
  2. Jean Frédéric Bartholdi, banquier, baron, est né le 5 mars 1794 à Paris (75), et décédé le 27 septembre 1839 à Tours (37). Il se marie avec Louise Catherine Walther (1803-1875) le 4 juillet 1822 à Paris.
    1. Frédéric Henri Bartholdi, baron, est né le mercredi 6 août 1823 à Paris, et décédé le 23 septembre 1893 à Jouy-en-Josas. Il se marie avec Madeleine Anne Caroline Delessert le samedi 2 février 1850 à Paris.
    2. Louise Hélène Bartholdi est née le 25 juin 1825, et décédée le 2 mai 1896 à Paris. Elle se marie avec Alphonse Mallet de Chalmassy (1819-1906) le 7 juillet 1845 à Paris. Ils ont deux enfants  Jacques et Alfred (voir Annexes).
    3. Amédée Bartholdi est né en 1830, et décédé en 1894. Célibataire.

L’ascendance par les conjointes colmariennes, Maria Ursula Sonntag (1730-1807) et Anna Dorothea Meyer (1765-1817), est principalement restreinte à la ville de Colmar (Fig. 3). Celle par la mère du sculpteur, Augusta Charlotte Beisser (ou Beysser) (1801-1891) concerne de nombreuses familles protestantes des bourgs et villages protestants du vignoble : Ribeauvillé, Riquewihr, Hunawihr, Beblenheim, Mittelwihr, ainsi que du Ried : Ostheim, Colmar, Jebsheim, Sundhoffen. Quelques familles sont originaires du Duché de Wurtemberg (hors possessions en Alsace) et des cantons de Bâle et de Berne (Fig. 3 ; voir Annexes).

Nombre des descendants de ces familles partagent un ou plusieurs ancêtres avec ce sculpteur célèbre. C’est mon cas, nous avons quelque 45 ancêtres communs à 9 et 12 générations (Fig. 3 ; voir Annexes). Auguste Bartholdi est aussi un descendant (5e génération) de la grand-tante d’une de mes ancêtres à 6 générations.

Les données complémentaires et les branches des conjoints peuvent être trouvées sur Geneanet : sur mon site (http://gw.geneanet.org/emig) et sur celui de Michel Ittel (http://gw.geneanet.org/ittelm), parmi d’autres. D’autres liens sont disponibles sur la page http://emig.free.fr/GENEALOGIE/Fig-Emig/Bartholdi.html.

Remerciements : Mes plus chaleureux remerciements à Michel Ittel (membre de l’Association d’Archéologie et d’Histoire de Horbourg-Wihr) et à Richard Schmidt (membre du Cercle Généalogique d’Alsace) pour m’avoir transmis leurs données permettant de bien compléter les miennes, ainsi qu’à Danièle Rosain (membre du Cercle Généalogique d’Alsace) pour ses commentaires.

 

Agenda de la Ville de Colmar (2004). Bartholdi, le Colmarien qui éclaira le monde. Ville de Colmar, Colmar, 144 p.

Armand E. (vers 1887). Bartholdi. Les hommes d'aujourd'hui, 6e vol. n° 305, 4 p., Vanier, Paris.

Bopp Marie-Joseph (1959). Die evangelischen Geistlichen und Theologen in Elsaß und Lothringen von der Reformation bis zur Gegenwart. Degener Verlag, Neustadt a d. Aisch, 709 p.

Bouisson Anne (2014). Auguste Bartholdi. http://www.geneastar.org [consulté le 20 octobre 2014]. Son arbre sur http://gw.geneanet.org/abouisson

Brauer Adalbert (1983). Die Patrizierfamilie Boell aus Weissenburg im Unterelsaß (Wissembourg, Dept. Bas-Rhin). Ahnen des Hauses Mountbatten und des großen französischen Bildhauers Auguste Bartholdi, des Schöpfers der "Liberty"-Statue im Hafen von New York. Archiv für Sippenforschung,  49, p. 265-280.

Eilers Rolf (1985). Die Vorfahren des Historikers Johann Daniel Schoepflin (1694-1771). Bulletin du Cercle généalogique d’Alsace, 70, p. 471-473.

Eilers Rolf & Christian Wolff (2014). L'ascendance d'Auguste Bartholdi (1834-1904). Bulletin du Cercle généalogique d'Alsace, 186, p. 416-430 [paru 25 septembre]

Emig Christian C. (2014). Frédéric Auguste BARTHOLDI (1834-1904). http://emig.free.fr/GENEALOGIE/Fig-Emig/Bartholdi.html [consulté le 20-10-2014].

Ittel Michel (2014). http://gw.geneanet.org/ittelm [consulté le 20 octobre 2014].

Kühlmann Jean Baptiste (1849). Georges-Charles Bartholdy [Charles Bartholdi] Bartholdy d'Oberbronn ..., ancien professeur de chimie, ancien maire de la ville de Munster. Colmar.

Langenbeck Friedrich (1950). Die evangelischen Geistlichen des jetzigen Kirchenkreises des Eisenbergs seit der Reformation). Geschichtsblätter für Waldeck (Waldeckischer Geschichtsverein, Arolsen), Band 42 (3), p. 124.

Romane-Musculus Paul (1979). Généalogie Bartholdi. Annuaire de la Société historique et littéraire de Colmar, 17, p. 45-69 [réédité et augmenté ; première version en 1967, p. 95-106].

Ont été consultées les Archives Départementales du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de Paris.

 


A. Liste d'ascendance d'Auguste Bartholdi
établie le 23 octobre 2014 : en PDF

B. Liste de descendance de Veit Bartholdi
établie le 18 juillet 2014 : en PDF
Arbre de descendance de Veit Bartholdi en PDF


 

Pour les mises à jour voir http://emig.free.fr/GENEALOGIE/Fig-Emig/Bartholdi.html
et http://gw.geneanet.org/emig_w?lang=de&m=NG&fn=&sn=bartholdi&v=


Notes :

[1] En Alsace, c'est généralement le deuxième prénom qui est l'usuel : le premier est celui de la famille et le deuxième celui spécifique au baptisé (donc l'usuel).

[2] Pour les besoins informatiques, seul le patronyme Bartholdi est utilisé ici. Le changement de nom s’est opéré en Alsace selon Romane-Musculus (1979).

[3] Sources : Lettre de Klaus-Jürgen Laun à Michel Ittel, datée du 3 avril 2014 (M. Ittel, communication personnelle) ; et Langenbeck (1950).

[4] Johann Caspar Boell (~1643-1711) est l’oncle de Johann Peter Boell (°1664), fils de Hans Jacob Boell (1632-1687) et de Maria Catharina Apffel (1640-1705), dont la fille  Maria Magdalena Boell (1698-1753) et son époux Johannes Scweppenhauser sont des ascendants des nobles von Battenberg, alliés aux différentes couronnes d’Europe (Brauer, 1983). L’une des  branche s’est nommée Mounbatten (dont le Prince Philipp époux d’Elizabeth II).

[5] Georg Karl Bartholdi est né à Oberbronn (67) et décédé à Munster le 26 juillet 1849 (Fig. 2). Il fut professeur de chimie à la « Central Schule » de Colmar et maire de Munster. Le 8 mai 1808 à Munster, il a épousé Caroline Sophie Luce, née à Colmar le 15 novembre 1777 et décédée à Munster le 27 novembre 1762, fille du pasteur Johann Friedrich Luce (1752-1808) et de Wilhelmine Elisabeth Wild (1755-1830). Ils ont élevé leur neveu Frédéric Kirschleger, né le 7 janvier 1804 à Munster et décédé à Strasbourg le 15 novembre 1869, fils de Johann Philipp Kirschleger (1783-1832) et de Wilhelmina Elisabeth Luce (1755-1830) : il fut un botaniste et médecin, professeur de botanique à l’Ecole supérieure de pharmacie de Strasbourg. Le lycée de Munster porte son nom. Ses livres sont disponibles en ligne à l’Université de Strasbourg :
http://docnum.u-strasbg.fr/cdm/search/collection/coll13/searchterm/kirschleger/order/subjec
.


 


Emig C. C., 2014. Les ascendances du célèbre sculpteur colmarien Auguste Bartholdi.
Nouveaux eCrits scientifiques, NeCs_01-2014, p. 1-44.

[Version PDF]
 


1e édition mise en ligne le 18 juillet 2014 - 2e édition corrigée et augmentée le 23 octobre 2014 - © Christian C. Emig - Nouveaux eCrits scientifiques