PHORONIDA: Collection, Conservation, et Examen

    Le meilleur moyen de rŽcolte est la plongŽe sous-marine en scaphandre autonome, tant dans les substrats meubles que sur substrats durs. Dans les substrats meubles, l'aspirateur sous marin (Emig, 1977) donne d'excellents rŽsultats. Pour Žviter l'autotomie du lophophore, il convient de fixer les individus immŽdiatement aprs la rŽcolte, au plus vite.

 

    La dŽtermination des espces adultes se fait sur des coupes histologiques. Par consequent, la meilleure fixation est l'emploi d'un fixateur histologique comme par exemple le Bouin. NŽanmoins, le formol ou l'alccol peuvent aussi tre utilisŽs, mais l'Žtudes des exemplaires doit intervenir rapidement ; en effet, aprs une fixation d'environ 8-10 ans, les rŽsultats deviennent mŽdiocres ˆ cause de la dŽtŽrioration des tissus, jusqu'ˆ rendre toute dŽtermination impossible.

Ê Ê Les coupes sont transversales entre 5 et 7 mµ d'Žpaisseur dans les niveaux A, B, C. Ces coupes seront continues en A, alors que quelques coupes suffisent en B et C.
Ê Ê La disposition dans les blocs de paraffine est indiquŽe dans les figures ˆ droite.

   

    La liste des caractres gŽnŽriques et spŽcifiques est donnŽes ci-dessous en fonction des trois niveaux A, B et C.
    Voir aussi Caractres taxinomiques.

Ê Ê Une bonne technique histologique est l'emploi de la coloration ˆ l'Azan selon la mŽthode de Heidenhain (Emig, 1971, 1979), parfaitement adaptŽe aux tissus des phoronidiens; elle se trouve dans tous les livres sur l'histologie.

   


Emig C. C., 1971. Taxonomie et systématique des Phoronidiens. Bull. Mus. Nat. Hist. nat. Paris, (Zool.) 8, 469-568.

Emig C. C., 1977. Un nouvel aspirateur sous-marin à air comprimé. Mar. Biol., 43, 379-380.

Emig C. C., 1979. British and other Phoronids. In : Synopses of the British fauna, Eds Kermack D. M. & R. S. K. Barnes, Acad. Press, London, 13, 57 pp.


Diagnose des genres adultes Sections
  • Phoronis: absence d'une invagination épidermique à la base du lophophore.

  • Phoronopsis: présence d'une invagination épidermique plus ou moins profonde à la base du lophophore.

A
A
Caractres pour les Diagnoses des espces adultes Sections
  • Habitats

  • Forme des faisceaux de musculature longitudinale (pennée ou buissonnante)

  • Nombre de fibres géantes nerveuses (une ou deux)

  • Entonnoirs coelomiques des néphridies (un ou deux)

  • Branches des néphridies (ascendante ou ascendante & descendante)

  • Développement de l'épithelium néphridial (absent-présent: restreint à la période de reproduction)

  • Organes lophophoraux (étroits ou larges)

  • Gonades (dioïque ou hermaphrodite)

  • Mode de développement (direct ou incubation : a, b, ou c)

  • Larve (actinotroque ou larve rampante)

-
B
A & B
A
A
A

A
C
A
-
  • Caractères additionnels non-phylogénétiques aussi utilisés :

    • Formules musculaires moyenne et générale

    • Forme du lophophore (ovale, en fer-à-cheval, spirale avec x enroulements de chaque côté, hélicoïdale)

    • Morphologie des néphridies, avec ouverture du néphridiopore, la forme des entonnoirs coelomiques

    • Absence du mésentère latéral (Phoronis muelleri)

    • Appareil circulatoire (Phoronis ovalis)

B

A
A
A & B & C
A & B

  •