Phoronis psammophila Cori, 1889

Larve : Actinotrocha sabatieri Roule, 1890

Synonymes :

Phoronis sabatieri Roule, 1890

Phoronis architecta Andrews, 1890

? Phoronis euxinicola Selys-Longchamps, 1907

° Références des diagnoses les plus récentes

Diagnose

Mise à jour le 22 juillet 2006  

Longueur en extension jusqu'à 190 mm, diamètre 0,5-2 mm.
Couleur transparent rose; lophophore transparent (parfois jaune, rouge ou vert) avec des tâches pigmentaires blanches.
Lophophore en forme de fer à cheval. Tentacules jusqu'à 190, longs de 1,5-2,5 mm.
Néphridies à un seul entonnoir, avec une branche descendante et une ascendante, néphridiopore sur la papille anale s'ouvrant sous l'anus.
Une seule fibre nerveuse géante à gauche, 7-27 µm en diamètre ; exceptionnellement une très fine fibre droite.
Muscles longitudinaux de type penné ; la formule moyenne et formule générale sont respectivement :

12 | 11
 6 |  6
=35  et  7-19 | 7-18
4-11 | 4-11
[24-53]   (n= 3244 individus)

Reproduction sexuée : dioïque; femelles incubant leurs embryons en une seule masse dans la concavité lophophorale par les glandes nidamentaires de type C (sur la rangée des tentacules internes dans la concavité lophophorale) ; mâles avec des organes lophophoraux larges et glandulaires.
Reproduction asexuée par fission transversale.

Phoronis psammophila vit enfoncée verticalement dans des sédiments meubles, sableux à vaseux, ou dans des herbiers ; elle préfère des sables composés de fractions sableuses fine à très fine (58 to 93%), avec une faible fraction vaseuse (8 to 41%).
La distribution bathymétrique s'étend de la zone intertidale jusqu'à 69 m, fréquemment entre 0 et 10 m. La densité peut atteindre 18 000 à 20 000 ind.m-2.

Phoronis psammophila est une espèce cosmopolite : sa distribution est donnée sur la mappemonde ci-dessous.

Localité-type : Messine (Italie)

© Christian C. Emig

Mise à jour le 6 septembre 2016

Répartition de P. psammophila

  •  Diagnoses les plus récentes publiées

    Handbook of alien species in Europe (2009) : Commentaire sur les espèces de phoronidiens considérées comme invasises.

  • Emig C. C., Roldán C. & J. M. Viéitez, 2005. Filo Phoronida. In: Fauna Ibérica, vol. 27. Museo de Ciencias Naturales, CSIC Madrid, p. 19-54 & 180-186 & 223-224.

  • Zezina O. N. & S. N. Temereva, 2005. Brachiopoda and Phoronida. In: Biota of the Russian waters of the Sea of Japan, Ed. A. V. Adrianov, vol. 3, 138 p. Dalnauka, Vladivostock.

  • Emig C. C., Çinar M. E. & Z. Ergen, 2003. Phoronida from the Eastern Mediterranean and Black Sea. Cahiers de Biologie Marine, 44 (2), 185-190.

  • Del Carmen Brito M., C. C. Emig, J. Núñez, R. Riera, C. Roldán & J. M. Viéitez, 2002. Nuevos registros de foronídeos en Lanzarote, islas Canarias (Lophophorata: Phoronida). Vieraea, 30, 153-159.

  • Bailey-Brock J. H. & C. C. Emig, 2000. Hawaiian Phoronida (Lophophorata) and their distribution in the Pacific region. Pacific Science, 54 (2), 119-126.

  • Emig C. C., García Carrascosa A. M., Roldán C. & J. M. Viétiez, 1999. The occurrence in the Chafarinas Islands (S.E. Alboran Sea, western Mediterranean) of four species of Phoronida (Lophophorata) and their distribution in the north-eastern Atlantic and Mediterranean areas. Cahiers de Biologie Marine, 40, 129-133.

  • Références sur Phoronis psammophila