C. Emig
 

 

 

...en Sicile

 © photos
Christian EMIG


 

Souvenirs,
Souvenirs

Navires océanographiques

Formation CNRS

 

 
 
 
 
 
 
 
Drapeau de la Sicile        

    La côte est de Sicile est célèbre par ses villes :

  • Messine ...allons à Messine...
  • Taormina, aujourd'hui le "Saint-Tropez sicilien"
  • Syracuse, ou Sarausa en Sicilien, Siracusa en Italien, est une ville mythique...
    J'aimerais tant voir Syracuse [dit la chanson Syracuse de Henri Salvador]

Etna

 

Quelques souvenirs de Syracuse...

des années 80

    SYRACUSE est fondée au VIIIe siècle av. J.-C. par des colons grecs venant de Corinthe : ils la nommèrent Sirako qui veut dire marécage en grec. La ville se développa rapidement grâce aux riches plaines de la région pour devenir l'une des colonies grecques les plus brillantes d'occident. Cicéron la présenta comme la plus grande et la plus belle des villes grecques. Son centre historique fait aujourd'hui partie du patrimoine mondial de l'humanité (Unesco).

« Oreille de Dionysios ou de Denys »
Les anecdotes sur le tyran Denys l'Ancien (430-367 av. J.-C.) aussi nommé Dionysios Ier, souverain de Syracuse et une grande partie de la Sicile (405-367), sont innombrables, notamment la fameuse « Oreille de Dionysios » : une anfractuosité par laquelle le tyran pouvait surprendre en utilisant les qualités acoustiques les conversations de ses prisonniers enfermés dans cette latomie. Les latomies étaient de grandes caves de pierre, servant de prison

Oreille de Dionysios

 

Archimède est né à Syracuse en 287 et y est mort en 212 av. J-C. . Qui ne connait pas le nom de ce grand scientifique (physicien, mathématicien et ingénieur) de Sicile qui appartenait alors à la Grande Grèce dans l'Antiquité ? Au moins par le théorème d'Archimède:

" Tout corps plongé dans un fluide au repos, entièrement mouillé par celui-ci ou traversant sa surface libre, subit une force verticale, dirigée de bas en haut et opposée au poids du volume de fluide déplacé ". Cette force est appelée « poussée d'Archimède ».

 

 

Tombe d'Archimède

 

 

La légende veut qu'Archimède aurait mis au point des miroirs géants pour réfléchir et concentrer les rayons du soleil dans les voiles des navires romains et ainsi les enflammer. Après trois ans de siège, les Romains auraient alors attendu une journée nuageuse pour s’emparer de Syracuse et la piller. Archimède fut tué par un soldat romain d’un coup d’épée. En hommage à son génie, le général romain Marcus Claudius Marcellus lui fit de grandes funérailles et fit dresser un tombeau décoré de sculptures représentant les travaux du disparu.


Amphithéâtre romain du IIIe Siècle av J.-C.

Théâtre, un des plus grands de la Grèce antique

(67 gradins, 9 sections, 8 escaliers d'accès)

< presqu'île d'Ortygie

 

 


Place du Duomo qui fut construit à partir du grand temple d'Athéna
datant du Ve Siècle av J.-C.

 

 

< La rue du marché

    Les habitants de Syracuse ont une fameuse réputation de probité en Sicile : "si vous oubliez votre porte-monnaie dans la rue à Syracuse, disent les habitants de Catane, ne soyez pas inquiet vous le retrouverez là ou vous l'avez laissé".

    Certes à Catane, s'il tombe de votre poche, le porte-monnaie n'a pas le temps d'atteindre le sol !



Messine...


Son détroit célèbre depuis l'Antiquité grecque :

" Voguer de Charybde en Scilla "

Depuis les temps ont bien changer et c'est sans risque maintenant avec le ferry jusqu'en entre Messine et Villa San Giovanni en Calabre.

... Allons à Messine

la version chanson paillarde
nous est bien connue

pas la version chanson de marins
là voici jointe !

    Sicile et Calabre recèlent des sites paléontologiques uniques. Notamment suite à un jeu tectonique de plusieurs centaines de mètres, il est possible d'y étudier des communautés marines fossiles datées du Pliocène et du Pléistocène vivant dans l'étage bathyal, c'est-à-dire au delà du plateau continental, aujourd'hui à 100 m de profondeur. Ces sites ont permis une comparaison et une meilleure interprétation des faunes plio-pléistocènes de la Sicile Est et de la Calabre méridionale à partir des résultats de campagnes océanographiques au larges des côtes françaises (Provence, Corse).

Messine et son détroit - vue depuis la Calabre


 

Quelques photos de Taormina...


La rue principale

< une ruelle


Taormina et l'Etna - vus depuis le théatre antique gréco-romain (IIIe Siècle av. J.-C.)

 

Et de Catane...


Port et duomo (catédrale)

Place Bellini


Catane sous l'Etna

Marché aux poissons

Via Etnae

 

Vers Grammichele...


Paysages siciliens


Eglise à Grammichele

    Aller en Sicile, c'est forcément poser la question "indiscrète" : Et la Mafia ? Au mieux la réponse est : elle n'existe pas ! Mais en devenant un peu plus insistant - tentant de briser l'omerta - on en déduit vite que la majorité des siciliens se tait - et les rares qui luttent contre la mafia (quelque soit son nom) risquent leur vie. Cette répartition se retrouve parmi mes collègues universitaires. Ce fut dans les années 1980, autre réponse dans les années 2000 ?

Un grand respect pour ceux qui osent !

Quant à l'église catholique... comme le montre cette photo ci-dessus...
les portes sont closes !

top
 
   

 

© 1996 - 2008 par