titre1
titre2
en_2  Dernier nº  Livres  S'abonner  DVD      
up2  

2017 (vol. 17) 

Nouveau modèle stratigraphique et génétique pour les réservoirs dolomitiques du Pinda (Crétacé) en Angola. 1re partie - Le Pinda d'Angola, une approche lithostratigraphique intégrée
Bruno GRANIER

 | HTML  | PDF [6.754 KB]  | DOI : 10.4267/2042/62283

 Résumé :  Dans le bassin du Congo, domaine maritime septentrional de l'Angola, le Groupe Pinda représente une mégaséquence globalement transgressive d'âge Aptien supérieur à Cénomanien ? inférieur. En raison d'une tectonique salifère synsédimentaire liée au Loeme Salt sous-jacent, l'agencement d'origine en rampe est disloqué en structures individualisées correspondant à autant d'objectifs pétroliers et gaziers avérés, probables et possibles. Lorsque l'information biostratigraphique n'a pas été détruite par une dolomitisation quasi générale, le peu de données existantes n'est pas accessible au public car considéré comme propriété exclusive par la Sociedade Nacional de Combustíveis de Angola Empresa Pública – Sonangol E.P. Seul un ensemble relativement limité de données lithostratigraphiques (quelques publications de diagraphies de puits ou des photos de microfaciès, par exemple) est diponible. L'objectif de cet article est de donner un peu plus d'informations sur la stratigraphie du Pinda. Ainsi, pour être formellement définie, cette unité trop mal connue a besoin d'une section de référence, une lacune qui est corrigée ici. Les signatures diagraphiques de quelques marqueurs sismiques régionaux sont consignées parce qu'elles sont utilisées pour corréler les puits et subdiviser le Groupe en formations. Les microfaciès correspondant aux quelques électrofaciès les plus communs ainsi que divers types de porosités sont également rassemblés dans un catalogue photographique. Enfin, quelques exemples de diagrammes de corrélations graphiques présentant des puits sous forme de "Lignes de Corrélations" sont discutés et interprétés.

Carnets Geol., vol. 17, nº 4, p. 105-125

En ligne depuis le 25 juin 2017


Recherches sédimentologiques sur des dépôts holocènes dans le canal de Mussafah (Abou Dabi, Émirats Arabes Unis)
Bruno GRANIER & Robert BOICHARD

 | HTML  | PDF [21.535 KB]  | DOI : 10.4267/2042/62267

 Résumé :  Huit macrofaciès (5 types et 3 sous-types) ont été reconnus au cours de levés de coupes sériées le long du canal de Mussafah et dans son prolongement. Il s'agit : 
• de sables éoliens, 
• du tapis microbien et des sédiments à laminations microbiennes associés, 
• de gypse et d'anhydrite entérolithique, soit une variante diagénétique du faciès précédent, 
• de boues à petits bivalves et • de sa version d'herbier marin, 
• de sables à Potamides et • de leur version cimentée, soit le grès de plage à Potamides, 
• de lumachelles de dépôts de débordement. 

Un ensemble complet d'analyses, comprenant granulométrie, composition minéralogique, fraction argileuse, COT, identification des microfossiles et autres éléments figurés, a été réalisé sur ce matériel. Les faciès et leur cadre génétique, c'est-à-dire la séquence de faciès, donnent une idée de l'importance à la fois environnementale et stratigraphique de leur répartition, à la fois latéralement et verticalement, et fournissent un exemple d'utilisation de la loi de Walther. Le tapis microbien inférieur est la marque d'une transgression alors que le tapis microbien supérieur apparaît comme celle d'une régression forcée. En conclusion, la séquence de faciès permet d'identifier le dernier cycle transgressif-régressif holocène qui comprend une régression forcée débutant probablement vers 6000 ans avant J.C.

Carnets Geol., vol. 17, nº 3, p. 39-104

En ligne depuis le 25 juin 2017


Microbiostratigraphie (foraminifères) et reconstitution paléoenvironnementale de la Formation marine de Chechiș (Miocène inférieur) dans le Bassin Transylvanien
Szabolcs-Flavius SZÉKELY, Raluca BINDIU-HAITONIC, Sorin FILIPESCU & Răzvan BERCEA

 | HTML  | PDF [3.045 KB]  | DOI : 10.4267/2042/62041

 Résumé :  Les associations de foraminifères planctoniques et benthiques sont exploitées à des fins biostratigraphiques et de reconstitution des paléoenvironnements de la Formation Chechiș du Miocène inférieur marin dans la coupe de Gălpâia (district de Sălaj, Roumanie, NW du Bassin transylvanien). Les foraminifères planctoniques suggèrent un âge eggenburgien (Burdigalien) pour les dépôts objets de cette étude. Ils révèlent en outre l'existence d'épisodes de forte productivité primaire et la présence d'eaux de surface généralement froides. Les associations de foraminifères benthiques indiquent un approfondissement des paléoenvironnements depuis le bord externe du plateau continental à la partie supérieure de l'étage bathyal. Des influences deltaïques peuvent être observées à la base de la coupe au sein des environnements du bord externe du plateau continental (peut-être même dans la partie supérieure de l'étage bathyal) avec des eaux de fond oxygénées et des épisodes de forte productivité primaire en raison d'apports de nutriments en provenance des terres émergées. Des variations paléobathymétriques ont entraîné une diminution de la productivité primaire. Les associations de formes benthiques de la partie sommitale de la coupe sont dominées par des foraminifères tubulaires à test agglutinant, marqueurs de la partie supérieure de l'étage bathyal, avec un faible flux de matière organique vers les fonds marins. Les sédiments de la coupe étudiée se sont déposés au cours du stade ultime de la première montée relative du niveau de la mer enregistrée au Miocène inférieur dans le Bassin transylvanien.

Carnets Geol., vol. 17, nº 2, p. 11-37

En ligne depuis le 24 mars 2017


Révision des ammonites d'âge albien inférieur de la Formation de Montmell près de Marmellar (Bassin de Salou-Garraf, Tarragone, Catalogne, Espagne)
Josep A. MORENO-BEDMAR, Emmanuel ROBERT, Rafel MATAMALES-ANDREU & Telm BOVER-ARNAL

 | HTML  | PDF [1.482 KB]  | DOI : 10.4267/2042/62038

 Résumé :  Dans cette étude, nous avons réexaminé les ammonites de la Formation de Montmell du secteur de Marmellar déposées dans les collections du Musée géologique du Séminaire de Barcelone et du Musée de Géologie de Barcelone. Cette mise à jour taxinomique a permis une analyse biostratigraphique précise de l'association ammonitique, qui est attribuée à la Zone à Leymeriella tardefurcata de l'Albien inférieur. L'analyse taxinomique de l'ensemble du matériel étudié révèle la présence des taxons suivants : Uhligella sp., Parengonoceras bassei, Hypacanthoplites plesiotypicus, Hypacanthoplites milletianus, Hypacanthoplites subelegans et Hypacanthoplites sp. Cette étude représente une étape importante dans la connaissance chronostratigraphique du Bassin de Salou-Garraf dans les Chaînes Côtières Catalanes.

Carnets Geol., vol. 17, nº 1, p. 1-10

En ligne depuis le 24 mars 2017


eXTReMe Tracker

Sauf mention contraire,
le contenu de ces pages est
sous Contrat Creative Commons 2.5
Creative Commons